Si tu es comme moi, tu as peut-être remarqué que les jours venteux…

Impossible de se concentrer sur quoi que ce soit, l’esprit s’échappe comme les arbres s’agitent.

S’il est froid et humide, qu’il te perce les oreilles, ton humeur est peut-être morose ou te te sens rapidement agacé. Comme une envie de dire « ne me cherche pas » en réaction au miaulement de ton chat et sortir de chez toi… « euh, j’ai dit ne me cherche pas ! »

S’il est chaud et sec, qu’il assèche les arbres et les fleurs, qu’il leur donne un coup de chaleur, il se peut que ton esprit s’échauffe. Et ces jours-là, même si tu me cherches pas, tu pourrais trouver de quel vent je  me chauffe.

Maladresse, orteils écrasés sous les portes, tout va de travers mais pourquoi ?

beach black and white dramatic horizon
Photo by Pok Rie on Pexels.com

L’ayurveda a une explication.

L’ayurveda est une médecine de tradition indienne, née il y a 5000 ans.  C’est une description du vivant fondée sur une théorie des 5 éléments.

Espace – Air – Feu – Eau – Terre

Le vivant a besoin de 3 bio-énergies constituées de ces éléments.  Elles ont chacune leur fonction spécifique, leurs heures et saisons de manifestations.  C’est essentiellement basé sur le bon sens et l’observation ce qui en fait une médecine très permaculturelle.

  • Le mouvement géré par VATA : éther + air
  • La transformation gérée par PITTA : feu + eau
  • La construction gérée par KAPHA : eau + terre

Vata plus vata et ça va pas !

Le raisonnement est simple, dehors il y a un excès de vent et si en moi, il y a déjà beaucoup de cette énergie créative, volatile, volubile, tout en liberté, il y a fort à parier que l’apport extérieur fasse basculer ces aspects positifs en manque de concentration, irritabilité, impatience, sensation de ne pas tenir en place ou envie de se planquer en attendant que ça passe.


Que faire ?

  • Je me couvre les oreilles et le cou.
  • J’évite les courants d’air et je m’arrange pour ne pas prendre froid.
  • Je bois beaucoup d’eau chaude pour éviter de me dessécher.
  • Je ne mange jamais entre deux portes ouvertes.
  • Je prends conscience que je suis agitée et déjà ça me détend.
  • J’hydrate bien ma peau avec de l’huile pour préserver la douceur.

Ma rencontre avec l’ayurveda

Cette médecine m’a permis de mieux me comprendre, de mieux comprendre mes fonctionnements (corps-esprit), de mieux apprivoisé mon quotidien et surtout de m’être libérée de plein de « petits problèmes » qui semblent anodins mais vivre sans, c’est pas plus mal.  Je suis allée voir une « yoga-thérapeute », les massages réguliers font aussi partie de l’équilibre.  Depuis je lis, je me renseigne et surtout je m’observe et je découvre que depuis 5000 ans, les mêmes « morphologies » rencontrent les mêmes soucis.

La bonne nouvelle

Toi aussi tu peux trouver les astuces qui marchent pour toi et ne plus te transformer en dragon quand le vent chaud te pousse à la fureur.

Geste après geste, j’essaye de bâtir mon écologie personnelle pour maintenir des racines solides même au coeur de la tempête.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s